La région du Sud-Comoé et de l’Agneby Tiassa

La région du Sud-Comoé et de l’Agneby Tiassa

PRÉSENTATION

La Grande Cité Touristique de GRAND-BASSAM couvre les Régions Administratives du Sud Comoé, de l’Agneby-Tiassa et de la Mé. Cette Région ayant pour Capitale Grand-Bassam,  met en exergue son riche patrimoine historique représentant le berceau du développement de la Côte d’Ivoire avec pour symboles le Quartier France, le fort d’Assinie et la première école primaire d’ELIMA, il y a 133 Ans en passant par le chemin de Fer de Rubino et la révolte des Abbey en 1910 à Agboville et les vestiges coloniaux des Français sur le Fleuve Bandama à TIASSALE. Cette zone géographique a un paysage multicolore ; la forêt tropicale à Agboville, Sikensi, la région de la Mé ainsi que celle Sud-Comoé. La ville de Tiassalé quant à elle, est parsemée de Savane arborée. Elle  termine sa peinture naturelle par la lagune et la mer sur le littoral offrant de belles plages de Grand-Bassam à Assinie.

INFRASTRUCTURES

Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest de Grand-Bassam Village des technologies de l’Information et de la Biotechnologie de Grand-Bassam L’université internationale de Grand-Bassam

PEUPLEMENT

Les peuples qui habitent la région du sud Comoé sont les Agnis Sanwi, les Abouré, les Nzima kotoko, les Attié, les Mbatto, les Abidji, les Abbey, les Krobou. Ils sont tous issus du groupe Akan et cohabitent en parfaite harmonie.

LES ATTRAITS TOURISTIQUES

Le quartier France de Grand-Bassam Le quartier France situé dans la ville de Grand-Bassam est un exemple urbain colonial de la fin du XIXe siècle et de la première partie du XXe siècle. Le site dispose de maisons d’architecture coloniale comme des maisons fonctionnelles dotées de galeries, de vérandas et de nombreux jardins. Le musée du costume Créé depuis le 30 Avril 1981 par l’éminent homme de lettres, Bernard Dadié, ce musée qui abrite une importante collection de costumes traditionnels de toutes les régions du pays était autrefois le palais du gouverneur construit en 1893. La statue de la liberté C’est un monument dédié à la marche des femmes du 24 décembre 1949, à la suite de l’incarcération de leurs époux. Elles se sont dirigées sur Grand-Bassam en empruntant l’actuel pont de la victoire. Ces femmes avaient pour objectif de rallier la prison civile située à quelques mètres à l’est de ce pont.

Les plages de Grand-Bassam La  proximité de la ville de Grand-Bassam avec l’océan Atlantique lui confère une façade maritime avec des plages magnifiques aménagées par des opérateurs privés. Cette ville en plus d’avoir été la première capitale portuaire, économique et administrative de la Côte d’Ivoire, a été  aussi la première destination balnéaire de la Côte d’Ivoire.

La statue du Roi Kadjo Amangoua Kadjo Amangoua, a combattu la colonisation française. Il est mort en déportation en  1909 à Ndjolé, à 400 km au Gabon. 95 ans après, une cérémonie commémorative a lieu à Bonoua à travers toute la ville en hommage à sa personne. Une statue a été érigée à son honneur.

Les sites balnéaires d’Assinie et Assouindé Assinie, parfois surnommée Assinie-Mafia est une localité du sud-est de la Côte d’Ivoire et appartenant au département d’Adiaké, Région du Sud-Comoé. Située à 80 km à l’est d’Abidjan, Assinie est une station balnéaire de Côte d’Ivoire, au bord du golfe de Guinée. Le côté Ouest d’Assinie, bordée  par l’océan est accessible par la route et le côté Est constituant une presqu’île entre océan et lagune, long d’une quinzaine de kilomètres est accessible par bateaux privés ou via des pirogues.  Cette presqu’île est occupée par de luxueuses villas et paillottes.

Le parc zoologique Dipi d’Assinie Ce parc animalier consacré aux crocodiles, serpents, tortues géantes et autres a été fondé par Pierre Dupuy.

Aboisso

Les plantations de Bléhoué Aka Bléhoué Aka, grand planteur à Adaou, situé à 8 km d’Aboisso, possède de vastes plantations de cacao, de palmier à huile et d’hévéa qui s’étendent sur près de 2 000 ha. Cette étendue est ouverte au public pour des excursions-découverte et des déjeuners champêtres.

Les barrages d’Ayamé un et deux Les barrages d’Ayamé 1 et 2 sont les premiers barrages hydroélectriques construits en Côte d’ivoire en 1959.

Adiaké

Le parc marin des îles Ehotilé Le Parc National des Iles Ehotilé couvre une superficie de 550 ha et est constitué d’un ensemble de 6 îles : Assokomonobaha (ou Assoko), Balouaté, Meha, Nyamouan,

Elouamin et I’île sacrée Bosson Assoun La faune du parc est diversifiée; et comme dans toutes zones côtières humides, le parc dispose d’une avifaune exceptionnelle. Il compte 128 espèces d’oiseaux réparties en 35 familles. Pour la plupart, ce sont des espèces aquatiques auxquelles s’ajoutent, durant la saison sèche, des espèces migratrices.

Adzopé

Les monts mafa de Bécédi Brignan Les monts « Mafa » sont situés à 8 km au Sud de Bécédi-Brignan. Il s’agit de deux massifs granitiques qui se retrouvent « mystérieusement » dans une zone qui a un relief non montagneux, avec une végétation dense et humide. Les monts « mafa » se présentent sous les formes mâle et femelle selon la croyance du peuple Akié de la localité.

Tiassalé

Le parc archéologique  d’Ahouakro Le parc archéologique d’Ahouakro est un site archéologique situé à environ 150 km d’Abidjan. Il présente diverses formes de rochers et figurent sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2006.

CULTURE

Le Dipri Le Dipri est une fête traditionnelle, religieuse, mystique et  profane en pays Abidji dans le sud de la Côte d’Ivoire. Cette fête se traduit par un état de transe qui annonce, prépare et accompagne les grandes démonstrations qui se confondent à la magie. Elle se déroule chaque année en Avril.

Le Roi de Krinjabo Gardien et garant de la préservation de la culture des AGNI du Krindjabo. Voir photo

Le Roi des Nzima Gardien et garant de la préservation de la culture des Nzima. Voir photo

Le Roi des Abourés Gardien et garant de la préservation de la culture des abourés. Voir photo

La fête de l’Abissa Fête populaire de la ville balnéaire de Grand Bassam, l’Abissa est l’identité culturelle du peuple N’Zima. Célébrée chaque année à la fin du mois d’octobre, l’Abissa rassemble des milliers de spectateurs et touristes. C’est une occasion de retrouvailles entre les fils et filles de la région, composée de sept tribus du clan N’Zima.

Le popo carnaval de Bonoua Manifestation culturelle célébrée chaque année à Bonoua (50 km à l’Est d’Abidjan le « Popo Carnaval » tire ses origines des modifications que les jeunes de la localité ont apporté à la fête annuelle des ignames. Ainsi, en 1946, ils innovèrent en organisant le « Popo » qui signifie « masque » en langue Abouré. Beaucoup plus tard, devenus des adultes, ils baptisèrent cette fois-ci la fête du nom de « Popo Carnaval », en y introduisant l’aspect moderne ;  le carnaval sous la forme d’un défilé de chars.

Map

Previous La région du Poro