La région de San Pedro

La région de San Pedro

PRÉSENTATION

Le district du Bas Sassandra regroupe les régions administratives de San-Pedro, de la Nawa et du Gboklé. Cette partie de la Côte d’Ivoire où  l’on trouve est les plus belles plages du pays, est caractérisée par des criques sableuses, des mers peu agitées, favorisant une agréable baignade.

INFRASTRUCTURES

– Le port autonome de San Pedro Le district du Bas-Sassandra est l’un des plus riches du pays, notamment grâce au port de San-Pedro qui est le second de la Côte d’Ivoire après celui d’Abidjan (et premier terminal cacaoyer au monde). Il est le premier port mondial pour les exportations de fèves de cacao avec plus de la moitié de la récolte ivoirienne (1,8 million de tonnes) qui y transite.

– Aéroport de San Pedro La ville de San Pedro est desservie par des vols de la compagnie locale AIR COTE D’IVOIRE La ville de San Pedro est reliée aux autres villes par trois routes goudronnées en direction de Tabou, Soubré et Sassandra. Mais la ville de San Pédro n’échappe pas au syndrome des villes ivoiriennes s’agissant des voiries : peu de voies sont bitumées, les routes sont souvent en latérite. Dans cette région du monde, le coût d’un kilomètre de bitume est en moyenne estimé à 100 millions de Francs CFA, soit environ 152,500 euros.

PEUPLEMENT

La population autochtone est composée à majorité de peuples krous : ethnies Kroumen, Bété, Néyo, Bakwé… et des allochtones venus d’autres régions ou d’autres pays, notamment baoulés, dioulas et burkinabés.

LES ATTRAITS TOURISTIQUES DE SAN-PEDRO ET ENVIRONS Les installations balnéaires de San Pedro

Bercée par le Golfe de Guinée qui lui offre ses 150 Kilomètres de plages, San Pedro dispose d’infrastructures balnéaires et de réceptifs hôteliers de qualité.

– La baie de Taki Très beau site balnéaire, la baie de Taki est une magnifique plage, protégée par un couvert végétal.

Sassandra

Localisée sur la rive droite du fleuve Sassandra, à 75 km de Fresco et de San Pedro et 299 km à l’ouest d’Abidjan, Sassandra (déformation du portugais Sao Andrea) a été l’un des points d’entrée de la colonisation.

– La plage de Drewin Drewin est un site balnéaire couvert de cocotier et de sable fin. Protégé de la barre, cette étendue  est une piscine naturelle favorable au sport nautique et  à la pêche sportive.

– La baie de Sassandra Les plages de Sassandra rivalisent de beauté. D’un côté l’on observe une plage agréable à la baignade et de l’autre côté une  baie magnifique.

– La maison du gouverneur Le Palais du gouverneur de Sassandra est un signe de l’autorité coloniale dans cette localité. Cette bâtisse a été préfabriquée en France et livré le 18 avril 1893 destinée aux postes de Tabou, Sassandra et San-Pedro, il est un joyau de l’architecture coloniale.

– Le wharf de Sassandra Le wharf de Sassandra est le 4ème  du pays. Ce wharf favorisait les échanges maritimes entre la Côte d’Ivoire et les autres pays, jusqu’à l’ouverture du canal de Vridi et du Port d’Abidjan. Celui de Sassandra, restera en activité pendant des années, même après l’ouverture du port d’Abidjan.

Tabou

Tabou est la dernière ville du littoral après San Pedro. Elle est située à 512 km d’Abidjan. La ville offre des plages sensationnelles grâce à ses plans d’eau lagunaire.

Taï

Le parc national de Taï, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire et proche de la Guinée et du Libéria, couvre 3 500 km² autour du mont Niénokoué et renferme l’une des dernières forêts primaires d’Afrique. Il est prolongé au nord par la réserve du N’Zo (700 km²) et est peuplé, entre autres, d’éléphants, de buffles, de singes, de céphalophes, de zèbres, d’hippopotames et de panthères.

Soubré

L’agriculture et la pêche sont les principales activités des populations de la Région de la Nawa. Avec des tonnes de cacaos produits chaque année, cette région en est la première productrice nationale, notamment Les plantations de cacao du village de petit Bondoukou et de Méagui. La région produit également le Café et l’Hévéa. Les chutes de la Nawa La Région de la Nawa possède des chutes d’eau extraordinaires qui font l’objet d’affluence de la part des visiteurs. Le peuple Bakoué manifeste une attention particulière à ce site sacré.

CULTURE

– L’acceuil en pays Kroumen La cola, l’eau, le piment et le vin de palme. 4 éléments essentiels pour l’accueil dans la région de San Pedro. Chez les Kroumen, l’accueil a un gout assez particulier. C’est un art ancestral ; C’est  pourquoi, il faut lui accorder un accueil chaleureux pour traduire son hospitalité

– Le bollo super Danse typique de la région qui consiste à exécuter des  pirouettes avec une accélération particulière de danseurs en couple mixte.

Map

Previous La région de l’Indenié Djuablin